Compétences comportementales: le TOP 10

Compétences comportementalesCompétences comportementales, le TOP 10: l’étude menée par Pôle Emploi, nous éclaire sur l’attendu des employeurs. En effet, d’après l’étude, celles-ci sont très demandées. Et puis, faisons un lien avec les compétences psycho-sociales telles que définies par l’OMS. Car toutes ces compétences peuvent être développées par la Pratique Attentionnelle Active (c).

Compétences comportementales: TOP 10

En effet, les principales compétences comportementales attendues par les employeurs sont celles-ci:

  1. La capacité à s’organiser, prioriser les tâches (98 %)
  2. Capacité d’adaptation (94 %)
  3. Autonomie (93 %)
  4. Le sens des responsabilité/ fiabilité (93)
  5. Le travail en équipe (90%)
  6. Connaissance et respect des règles (84%)
  7. La capacité à actualiser ses connaissances (83%)
  8. Le sens de la relation client(72%)
  9. Capacité d’initiative / créativité (69%)
  10. La capacité à travailler sous pression et à gérer le stress (62%)

Retrouver l’infographie complète de l’étude sur le site de Pôle emploi.

Les 10 compétences psychosociales

Car la plupart des compétences attendues des employeurs correspondent aux compétences psychosociales définies par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé):

compétences comportementales

Ainsi, l’OMS en donne la définition suivante: « Les compétences psychosociales sont la capacité d’une personne à répondre avec efficacité aux exigences et aux épreuves de la vie quotidienne. C’est l’aptitude d’une personne à maintenir un état de bien-être mental, en adaptant un comportement approprié et positif, à l’occasion des relations entretenues avec les autres, sa propre culture et son environnement. Les compétences psychosociales ont un rôle important à jouer dans la promotion de la santé dans son sens le plus large, en termes de bien-être physique, mental et social. » O.M.S., 1993

Pourquoi en parler sur ce blog?

Parce que notre pratique de l’attention à l’instant présent apporte une meilleure conscience de soi, nous développons ces compétences. Aussi, cette étude nous conforte dans l’idée que le bien-être de l’individu dans son contexte professionnel et personnel passe par le développement de ces compétences.

Car la Pratique attentionnelle active, c’est prêter attention à ce qu’on fait et à soi-même (Conscience de soi). En développant la conscience de soi, naturellement nous développons l’empathie pour les autres.

Par la perception de nos tensions physiques, mentales et émotionnelles, nous pouvons les détendre (Gérer ses émotions et son stress).

En pratiquant régulièrement, nous acquérons une plus grande capacité à prendre du recul et à s’adapter à notre environnement (résoudre des problèmes et prendre des décisions).

Par le développement d’une pleine présence à soi et d’une tranquillité émotionnelle, nous communiquons plus aisément avec notre entourage et pouvons désamorcer plus facilement une situation de conflit (communiquer efficacement et être habile dans ses relations).

Enfin, par cette pratique régulière nous observons une plus grande agilité personnelle et une efficience accrue (pensée critique et pensée créative).

Suivez-nous sur facebook

Pour aller plus loin:

Publications des auteursL’agilité, dans la collection La Méga boîte à outils, chez Dunod, en librairie dès le 9 mai 2019.Parce l’agilité personnelle nous est très utile pour répondre aux mutations de notre environnement et aux sollicitations extérieures, nous y avons fait une place de choix au sein des 100 outils présentés.

La pleine conscience au travailLa pleine conscience au travail dans la collection la boîte à outils, chez Dunod, 2016. Nous y présentons 63 outils de Pratique attentionnelle active (c) qui permettent de développer la pleine conscience de soi dans sa vie professionnelle et de maintenir un équilibre vie pro / vie perso.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *