l'attention permet d'apprendre

L’attention permet d’apprendre, 4 clés

L’attention permet d’apprendre et de développer de nouvelles compétences. Chaque jour, les capacités de notre cerveau sont explorées par les sciences cognitives et le prouvent. Alors, voici 4 clés pour apprendre à apprendre en restant éveillé, prêt à la découverte.

L’attention permet d’apprendre

Car l’attention est la première clé de l’apprentissage. Ce mécanisme de notre cerveau est très simple et rapide , de l’ordre d’un dixième de seconde. Or, ce cycle très rapide ne nous permet pas de rester attentif très longtemps sans être distrait. En effet, toute stimulation sensorielle en provenance de notre environnement ou de nos sensations internes capte notre attention. Et, si nous n’y sommes pas vigilants, notre attention se laisse capturée dans un enchaînement de pensées. Et nous éloigne de la tâche que nous étions en train de faire. Ou bien nous emmène dans une série d’interprétations de la situation où nous sommes. C’est pourquoi, l’acte d’attention mérite d’être entraîné. Par exemple, avec cet exercice du STOP!

L’engagement de l’attention

Si l’attention permet d’apprendre, c’est parce qu’une discipline personnelle, régulière et ludique s’installe. Alors chacun peut engager son attention par des attitudes plus éveillées que celles prises par habitude. Comme de discuter, poser des questions, échanger et partager ses points de vue, interagir, tester, essayer. Ainsi, un nouveau comportement se développe, on apprend en développant son attention. L’engagement est ainsi compris comme: prêter attention à, se mettre en dynamique, sortir des l’habitudes automatiques pour découvrir une autre façon d’agir. En effet, il s’agit d’agir, de faire. Car il n’y a rien de tel, pour consolider les connexions neuronales, que la mise en pratique.

Contre la « courbe de l’oubli »: l’entraînement

Ainsi que le dit Stanislas DEHAENE dans son ouvrage*: « L’apprentissage pour le cerveau, c’est tous les jours ». Ainsi, nous devons déployer notre attention chaque jour un petit peu. Point n’est besoin de le tenter deux heures d’affilée, nous ne le pourrions pas. Aussi se rappeler d’être attentif une à trois fois par jour est suffisant. D’autre part, permettons-nous d’alterner et de « switcher » entre ces deux modes:

  • Des moments où notre attention est plus diffuse: nos pensées vagabondent sans risque car nous connaissons tellement bien la tâche à exécuter qu’elle est en bonne partie « automatisée »,
  • Et des moments d’attention où nous sommes plus concentrés.

Car l’attention permet d’apprendre à condition de l’utiliser régulièrement, et sans effort. Car c’est un acte simple: on le fait ou on ne le fait pas.

L’attention permet d’apprendre par la curiosité

En effet la curiosité est un état d’esprit qui s’ouvre à la nouveauté, à l’expérience à vivre et qui ne se replie pas sur ses acquis. Ainsi, en se créant un environnement personnel favorisant la curiosité, nous engageons notre attention pas à pas. A cette curiosité, ajoutons une disponibilité de notre attention à ce qui advient.

L'attention permet d'apprendre

*Stanislas DEHAENE est professeur au Collège de France, titulaire de la chaire de psychologie cognitive expérimentale et auteur de Apprendre! Les talents du cerveau, le défi des machines, publié chez Odile jacob en 2018.

Crédit image: Pixabay et Lluisa Ibora from Noun Project

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *