Pleine conscience au travail: 3 outils

Pleine conscience au travail 3 outilsPleine conscience au travail, 3 outils extraits de l’ouvrage co-écrit avec Sylvie Labouesse-Lara-Rosales et paru chez Dunod. Ou comment atteindre une à plusieurs fois par jour un état de calme intérieur dans son activité professionnelle. Et comment renforcer son efficience personnelle… Nous retenons 3 outils particulièrement facile et efficaces.

Pleine conscience de ses mouvements

Comme nous sommes amenés à marcher plusieurs fois par jour, même un peu, voici un exercice accessible à tous. Tout d’abord, marcher comme d’habitude, à son propre rythme.

  • Et, tout en marchant, sentir la sensation de ses pieds et de leur déroulé sur le sol: talon, plante et pointe des pieds. En même temps, sentir le mouvement en alternance des deux pieds, comme une ellipse.
  • Dès que ce mouvement est bien ressenti, percevoir aussi le mouvement des genoux et du lancer de la jambe en avant.
  • Puis le mouvement qui part au niveau de la hanche. Nous ressentons alors la jambe qui s’élance en avant. Mais aussi un léger déhanché droite-gauche. Alors, permettre à ce déhanché d’être plus libre et plus fluide.
  • Aussi, ressentir comment le mouvement des jambes et le déhanché se propagent jusque dans la colonne vertébrale jusqu’aux épaules. Et ressentir le mouvement des bras qui accompagnent la marche. Laisser les bras se balancer librement.
  • Ainsi, nous remarquons que tout notre corps est pris par ce déplacement. On peut observer que nos pensées involontaires ont considérablement réduit.

Ré-ouvrir tous ses sens

Juste après l’exercice de la marche, ou en même temps: ré-ouvrir tous ses sens. Et ainsi prendre à nouveau conscience de son environnement et des personnes alentour.

  • Elargir sa vison à 180° et voir les couleurs, la luminosité, l’espace qui se modifie quand nous avançons…
  • Ecouter tous les bruits du plus proche au plus lointain, comme une musique.
  • Sentir le goût dans sa bouche ou celui de la boisson que nous sommes allés prendre.
  • Percevoir les parfums et odeurs.
  • Sentir l’air ambiant sur son visage et ses mains, sentir le toucher du vêtement que l’on porte. Eventuellement toucher le bureau, la porte et ressentir la sensation: lisse, chaude, rugueuse…
  • Etre présent à ses sensations libère notre mental.

Prendre du recul

Enfin, un moyen de prendre du recul: lâcher les tensions qui sont en train de monter. Au cours de notre activité professionnelle dans la journée, nous constatons des pics d’irritation ou de tension. Dès que nous en prenons conscience, ne les laissons pas s’installer ni prendre de l’ampleur. Ainsi:

  • Détendre ses tensions musculaires, notamment dans les épaules, la nuque. Et relâcher les mâchoires.
  • Lâcher-prise sur les ruminations qui ne font qu’amplifier les états émotionnels désagréables. La détente musculaire y contribue.
  • De fait, plus nous apprenons à alléger les tensions qui commencent à s’installer et plus nous avons la possibilité d’y résister.

Pleine conscience au travail 3 outils

Ces 3 outils de pleine conscience au travail ne nécessitent pas de s’isoler, ni de s’arrêter de travailler. Et c’est bien pourquoi, ils sont accessibles et faciles à utiliser. Personnellement, j’utilise très souvent le déroulé de la marche, comme les deux autres outils. Car ils sont une clé essentielle pour développer la présence à soi.

De plus ils sont complémentaires de la méditation pour ceux qui en sont adeptes. En permettant de retrouver dans l’instant présent, un état de calme intérieur et une perception consciente de son environnement.

 

Blog-atlans.eu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *